Accès des entreprises à votre appartement

L’entreprise Hysia interviendra cette semaine dans tous les appartements pour la lutte contre les insectes (fourmis notamment).

L’entreprise Gereco interviendra la semaine prochaine dans tous les appartements pour la vérification des robinets et chasses d’eau.

Les techniciens de ces entreprises seront masqués et munis d’un flacon de gel hydro-alcoolique.

Compte tenu de l’enjeu collectif de ces interventions dans les parties privatives (les insectes passent d’un appartement à un autre et les consommations d’eau sont payées par tous), je demande à chaque résident de permettre le libre accès aux techniciens de ces entreprises.

Accueillez-les avec les distances réglementaires, mais

Accueillez-les.

Hervé Biseau

Paris au début du 20ème…

Paris 1928. Ce sont encore «les Années folles», cette période extraordinaire de l’après-guerre.
Le Figaro nous propose quatre extraits de films signés  et tournés juste avant la grande dépression. Par ces temps de confinements, c’est un vrai bol d’air.

«Artisan du cinéma» comme il se définissait lui-même, André Sauvage était tout à la fois musicien, écrivain et cinéaste. Ce Bordelais qui avait déjà filmé la Grèce était monté à Paris avant la guerre pour en capturer la beauté avec son caméscope. Tel un peintre composant des études, Sauvage nous a livré une succession de courts-métrages qui nous emmènent des ports de Paris à la Petite Ceinture en passant par les îles de la Seine, de la Tour Saint-Jacques à la Montagne Sainte-Geneviève

Comment se déplaçait-on à Paris en 1928? Cet extrait nous montre l’étonnante cohabitation de calèches et leurs chevaux, d’automobiles, de petits autobus et de piétons.
(cliquez sur en bas à droite de la vidéo pour l’agrandir)

Bien avant La Terre vue du ciel de Yan Arthus Bertrand, André Sauvage savait user des prises de vues aériennes, pour lesquelles il emportait son caméscope en haut des monuments, sur les toits des immeubles et les balcons.

Paris était déjà la capitale de la mode 1928. Impossible donc de ne pas vous montrer les tenues en vogue à cette époque! Le chapeau est omniprésent pour les hommes comme pour les femmes, même pour les enfants des beaux quartiers.

Les enfants. À tricycle, avec des cerceaux, jouant à la corde à sauter, à la balançoire. De tous âges et de toutes conditions sociales.

Source : Le Figaro

Bonus :

 

Confinement Covid-19

Cher tous,
Au début de cette troisième semaine de confinement, je voudrais, au nom du Conseil Syndical, vous souhaiter à tous beaucoup de patience et de tolérance et vous encourager à ne pas baisser la garde en continuant à vous protéger et, de ce fait, à protéger les autres.

Cette période est particulièrement difficile à vivre pour les personnes seules, les malades, les familles avec enfants.
Des actions spontanées de solidarité ont été initiées pour pallier les cas les plus critiques.
Nous pouvons faire plus encore, sans abuser pour cela du dévouement de nos gardiens.
Je demande aux personnes qui auraient besoin d’aide sous une forme ou une autre de se faire connaître en utilisant l’adresse internet suivante :

N’hésitez pas à nous faire part de vos besoins éventuels : courses, prêt de matériel, prêt de livres ou de DVD, conseils en informatique ou autres.
Les courses ou les matériels prêtés seront déposés devant votre porte et les conseils vous seront donnés par téléphone ou via internet.
Ainsi les règles de confinement seront respectées et un surplus de solidarité entre nous pourra se manifester.

Toutes les initiatives sont les bienvenues pour nous aider tous à traverser cette épreuve.

Je souhaite qu’à l’issue de celle-ci, nous soyons très nombreux à sortir (enfin !) de chez nous pour participer à notre Fête des Voisins, le samedi 13 juin, et faire revivre notre Résidence, avec un air de fête.

Hervé Biseau

Paris au 19ème…

Bien que ces images n’aient aucun rapport avec notre arrondissement, je les trouve tellement émouvantes que j’avais envie de les partager avec vous…

Tounée entre 1890 et 1900 cette vidéo restaurée par Guy Jones, permet de nous immerger dans Paris et le quotidien des habitants de cette époque. En 1895 grâce aux Frères Lumière, qui ont inventés le cinéma, ce court-métrage de six minutes a permis de mettre en scène plusieurs quartiers célèbres de la capitale comme Notre-Dame, les Champs-Élysées, la Place la Concorde, la Tour Eiffel, des pompiers à cheval, des enfants jouant avec des petits bateaux dans le jardin des Tuileries, etc… Lors de la restauration, pour que les mouvements soient plus naturels et afin d’y ajouter le son, le film fut ralenti.

Avis !

  1. AGO du 21 Janvier 2020
    Nous attirons votre attention sur le point suivant :
    Dans le décompte des montants imputables à chaque copropriétaire correspondant aux travaux soumis au vote, tel qu’il a été établi par le Cabinet Le Terroir, il convient de supprimer la colonne « Total ».
    En effet, les résolutions 18 et 19 ne sont pas cumulables, de même que les résolutions 20 et 21.
  1. Installations électriques privatives.
    Il est rappelé à tous les copropriétaires et, notamment, aux propriétaires bailleurs, qu’ils sont dans l’obligation de mettre en conformité leurs installations électriques privatives. En cas d’accident survenant à leurs locataires ou à des voisins, leur responsabilité pénale pourrait être mise en cause.
    Les personnes souhaitant s’assurer de la conformité de leurs installations et équipements électriques avec les normes en vigueur peuvent s’adresser, par exemple, à :
    – l’entreprise J3V, (Mr Prost tel: 06 87 34 06 95)
    – l’entreprise ANCONTEC (Mr Dada tel: 06 84 57 90 60)